Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2008 5 28 /03 /mars /2008 18:03

Haïku, trois ans d'âge.

Dans la cour pleine de boue,
Petit Pierre voit une feuille morte gisant à terre.
Apprenti écolo pratiquant, il la ramasse,
la trempe délicatement dans une flaque d'eau pour la réhydrater,
puis s'en va d'un pas décidé vers le noisetier :
" Je vais monter en haut de l'arbre
pour replanter la feuille sur sa branche"


Partager cet article

Repost 0
Published by Clarinesse - dans Enfantillages
commenter cet article

commentaires

catel 30/03/2008 19:17

Tellement joli, l'enfant qui ne doute pas, s'en va réparer le faux pas de la nature et contrarier les évidences...Il a mille fois raisons de croire en l'utopie et de la taquiner si près, qu'une feuille consolée par sa main, un jour, renaîtra de la branche.

Clarinesse 30/03/2008 19:33



Et oui, ce n'est que sur le trajet qu'il se trompe. Un peu plus court pour lui, un peu plus long pour Dame Nature, qui passe par la case pourrissement avant la renaissance. Mais il est encore un
peu jeune pour comprendre que si le grain ne meurt...



carambaole 30/03/2008 16:36

petit texte plein d'éspérance pour nos futur générations
a+

Clarinesse 30/03/2008 19:29


Tant qu'y a d'l'espoir, y a d'la vie. Et non, c'est pas l'inverse.


Dominique Boudou 29/03/2008 18:38

Il a bien raison le petit Pierre. Et l'arbre lui en sera reconnaissant.

Clarinesse 29/03/2008 21:30



Espérons-le. Comme lui, je ferais un bien mauvais jardinier, incapable de tailler dans le vif des branches pleines de sève, même si c'est pour fortifier l'ensemble.



luc (insomniaque) 29/03/2008 03:56

bonne feuille!




...Et ça marche!

Clarinesse 29/03/2008 21:31


Ah oui ? Si seulement, j'en connais qui essaieraient volontiers avec leurs cheveux...


brigitte giraud 29/03/2008 00:52

il n'y a qu'un enfant pour ça, éloigner la mort, la mettre de côté et s'occuper seulement de sauver une feuille.
L' urgence de sauver une feuille.
Magnifique !

Clarinesse 29/03/2008 21:42



Oui, il est révélateur de voir combien un enfant cristallise le meilleur et le pire des pulsions humaines :
de vie et de générosité, dans le sauvetage d'un brin d'herbe ou d'un oisillon,
mais aussi de mort et de destruction, comme les tortures infligées souvent à des insectes, démembrés patte à patte, sans empathie aucune.



Cahiers Brouillonnants

  • : L'oeil du vent
  • L'oeil du vent
  • : Méditations métaphoriques et pensées en tous sens : philosophiques, esthétiques, poétiques, écologiques et bricoleuses.
  • Contact

Cahiers de l'aube

1°) Window : nom anglais de la fenêtre. Etymologie : 
de l'ancien saxon Wind Auge,
l'oeil du vent.

2°) Les métaphores, c'est comme les collants. 
Ca file vite si on n'y prend pas garde.

3°) - Métaphore et crie-toi. (d'après Luc)

Recherche

Chat échaudé...

Archives

Clarinesse ?

Pour la quête 
de clarté dans la langue,
de musique dans la voix.