Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2008 5 08 /08 /août /2008 13:29
"Au nom des trente millions de Français qui n'en ont rien à foutre du sport et des sportifs, mais que le terrorisme musculaire des vingt-cinq autres millions contraint à ingurgiter présentement des tombereaux d'images, de sons ou d'écrits consacrés aux gesticulations sudoripares d'une poignée de quadrumanes en caleçon, je remercie vivement les [athlètes] qui se cassent une patte."

                 Pierre Desproges, Fonds de tiroir, Points Seuil, p125.

NB : Précisons toutefois que cette invasion ne me dérange en rien personnellement, puisque je fréquente si peu les médias, notamment télévisuels, que j'en oublie presque leur existence.
Je me demande cependant toujours ce que les résultats sportifs ont à faire dans les informations générales, réduisant au silence les événements internationaux les plus essentiels.
En outre... en quoi le fait de transformer des hordes de gens en supporters les rend-il plus intelligents ... ?
Les stades, ceux de Berlin dans les années trente ou ceux de Pékin en 2008, y font vibrer les foules de la même fièvre. Fuyons. 
Ai même vu cet été, aux abords de Nîmes, qu'ils organisaient maintenant des corridas avec des veaux et des enfants de dix ans. On n'arrête pas le progrès.
La preuve de la véracité de cet inconcevable ici : http://www.anticorrida.org/combat.htm
Elle est pas belle, l'humanité des jeux du cirque ?
Et si on plantait des banderilles sur le dos de ceux qui s'esclaffent en observant des êtres vivants se faire torturer ? Après tout, l'important, c'est de participer, n'est-il pas ?
L'arène interactive, voilà un concept de téléréalité qu'il a de l'avenir.
Panem et circenses, qu'y disaient à Koh-Lanta ; ou bien était-ce à Rome, je ne sais plus.

Desproges ou le désesport (néologisme joruriesque).
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Clarinesse - dans Citations fascinées
commenter cet article

commentaires

krapo 03/09/2008 23:10

Hé bonjour !

quels mots... la vérité sort de la bouche des enfants...

sympa tes articles, je reviendrais flâner par ici de temps en temps, la poésie me fait du bien.

Clarinesse 04/09/2008 07:21


Oui, la poésie devrait être remboursée par la Sécu. Plus efficace que les antidépresseurs et sans effets secondaires nocifs. Bienvenue !


Jonavin 13/08/2008 10:53

Pauvre pékin que je suis, je ne regarde pas les JO. Le sport m'épuise, revers de médaille, je n'ai pas besoin de descendre dans l'arène, sinon celles de Vérone pour y entendre Roméo et Juliette...Voir tous ces athlètes plier l'échine...
Et pourtant, le "pour qui sonne le glas" d'Hemingway, ça n'est pas rien quand même!...Il y a des jours comme ça...
Ravi de ton retour même si je n'ai pas compris ton dernier commentaire sur mon blog. J'ai encore trop de soleil dans les yeux sans doute...

Clarinesse 14/08/2008 22:45



Ravie ton retour aussi. Pour le dernier commentaire, désolée. Je vire absconse itou, on dirait. J'avais juste remarqué les accords étonnants qui rendaient l'identité du narrateur énigmatique. Je
te développe tout ça en détails...



joruri 12/08/2008 09:51

Mais oui, c'est fait pour ça !

Clarinesse 13/08/2008 09:00


Thanks


joruri 11/08/2008 19:44

D'ailleurs on ne dit pas le désespoir du sport, mais le désesport...

Clarinesse 11/08/2008 22:44


Excellent ! Mériterait que je change le titre du papier. Me contenterai en attendant d'y adjoindre un sous-titre, avec votre permission.


Sylvaine 10/08/2008 19:43

Lie_tseu n'est pas un cousin de Lao :
Lie Tseu ou Lie Yu K'eou est l'auteur du "Tchoung hiutchen King", qu'on peut traduire par le "Vrai Classique du Vide Parfait". Le titre date seulement de 732 après Jésus-Christ et il eut l'honneur d'un édit impérial qui fixait ainsi définitivement son appelation. C'est un autre philosophe taoïste...avec Lao et Tchouang-tseu.

Clarinesse 11/08/2008 22:43



Ce n'est pas petit scarabée, mais infime bactérie que je me sens face à l'étendue de cette pensée et de mon ignorance...



Cahiers Brouillonnants

  • : L'oeil du vent
  • L'oeil du vent
  • : Méditations métaphoriques et pensées en tous sens : philosophiques, esthétiques, poétiques, écologiques et bricoleuses.
  • Contact

Cahiers de l'aube

1°) Window : nom anglais de la fenêtre. Etymologie : 
de l'ancien saxon Wind Auge,
l'oeil du vent.

2°) Les métaphores, c'est comme les collants. 
Ca file vite si on n'y prend pas garde.

3°) - Métaphore et crie-toi. (d'après Luc)

Recherche

Chat échaudé...

Archives

Clarinesse ?

Pour la quête 
de clarté dans la langue,
de musique dans la voix.