Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 janvier 2008 1 21 /01 /janvier /2008 17:31

Marc Isambart Brunel  naquit en 1769 à Hacqueville dans l'Eure et mourut à Londres en 1849. Il fuit la France de la Terreur en 1793 et émigra aux Etats-Unis et en Angleterre. 
Outre Atlantique, il fut ingénieur en chef de la ville de New York.
Outre Manche, il inventa de nombreuses machines pour la marine notamment, construisit pour le chemin de fer des ponts dont la structure aérienne n'a guère à envier aux viaducs suspendus les plus récents, et creusa le premier tunnel sous la Tamise en 1842. Il inventa pour réussir cette prouesse une technique utilisée encore de nos jours : le procédé de la "Tour qui creuse". 
Explications :
Comme il est impossible de creuser dans la terre meuble un trou à la fois profond et étroit, dont les parois ne s'effrondreraient pas, deux solutions s'offrent pour remédier à cette réaction mécanique.
1°) Creuser suffisamment large à la surface pour que la pente, assez douce, empêche les glissements de terrain.
Problème : la diamètre en surface devant être proportionnel à la profondeur du puits voulu, il faudrait ainsi creuser un véritable canyon pour atteindre une profondeur suffisante.
2°) L'idée de génie de Brunel : construire une tour à l'emplacement choisi, et creuser, depuis l'intérieur de cette tour, un puits vertical. La tour s'enfonce peu à peu sous son propre poids, et maintient les parois du puits étayées solidement. On peut ainsi creuser aussi profondément que la tour était haute. Contrainte : ne pas s'arrêter de creuser avant d'avoir atteint la profondeur désirée, car la pression de la terre est telle qu'elle se tasse dès que le mouvement s'arrête, empêchant la tour-tuyau de s'enfoncer davantage.

C'est-y pas dommage de s'être privé de ces idées là parce que certains, de ce côté-ci des mers, avaient eu la brillante idée d'augmenter de façon stupéfiante la productivité de cette autre géniale invention : la guillotine ?



Partager cet article

Repost 0
Published by Clarinesse - dans Citations fascinées
commenter cet article

commentaires

Cahiers Brouillonnants

  • : L'oeil du vent
  • L'oeil du vent
  • : Méditations métaphoriques et pensées en tous sens : philosophiques, esthétiques, poétiques, écologiques et bricoleuses.
  • Contact

Cahiers de l'aube

1°) Window : nom anglais de la fenêtre. Etymologie : 
de l'ancien saxon Wind Auge,
l'oeil du vent.

2°) Les métaphores, c'est comme les collants. 
Ca file vite si on n'y prend pas garde.

3°) - Métaphore et crie-toi. (d'après Luc)

Recherche

Chat échaudé...

Archives

Clarinesse ?

Pour la quête 
de clarté dans la langue,
de musique dans la voix.