Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 00:10

Il l’avait si souvent laissé choir, le flacon fissuré aux ivresses estropiées,
et s’étonnait de ne plus sentir sous ses doigts que les éclats coupants du verre mal recollé.

C’est ainsi : l’œil doit suivre la main.
Ce n’est que pour l’inerte qu’habitude vaut regard.
Et encore, l’inerte qui ne craint pas le choc.
A la rigueur, une casserole, on peut l’attraper au fond du tiroir sans trop y voir.
Mais une tasse en porcelaine, c’est déjà plus délicat.
La main aveugle mésuse du vivant, saisit sans voir, passe à côté du mouvant perpétuel, heurte et se blesse.
Cécité d’un geste sourd aux fêlures.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Slevtar 16/12/2009 23:20



Muet, en reste ...
Pourtant, (allez, je vais oser) le "flacon fissuré aux ivresses estropiées" m'a quelque peu gratté le coin du sourcil gauche. Mais pas longtemps, non, pas longtemps. Et là, maintenant que les
deux bras m'en sont tombés, comment je fais ?



Clarinesse 17/12/2009 00:51


"Gratter le coin du sourcil gauche". Pour de la formule, c'est de la formule ! J'adore !
Z'avez remarqué l'Alex en drains masqués, alors ? Chouette !
Et pour les bras tombés, ben, si vous pouvez rester comme ça jusqu'à demain, je devrais repasser avec un crick musclé pour les remonter : voulais l'installer ce soir, mais pas réussi à boucler mon
papier sous presse assez tôt. :(




noese cogite 15/12/2009 10:59


sublime..cécité d'un geste sourd aux fêlures.
La cécité d'un geste..je savoure cette phrase.


Clarinesse 17/12/2009 00:46


Merci ! Je savoure à mon tour votre plaisir.
Pourtant, ce fut vite fait, par flemme : voulais mettre autre chose de plus long et consistant.
Ce ne sera pas encore pour ce soir... oups, ce matin.



madame de K 15/12/2009 08:26


Mon âme étant une vieille casserole, je ne crains pas les mains aveugles.


Clarinesse 17/12/2009 00:44


Une vieille casserole ? Vraiment, vous ne la faites pas ! :))
Néanmoins, il faut reconnaître que c'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures confitures.
Me manque probablement d'être un peu plus culottée ; quelques callosités par-ci par-là...
En voie de sédimentation... :)

Mais sur les mains aveugles, je ne suis pas sûre... Rien ne vaut l'oeil ouvert.
Pas pour rien que "respect" et "spectacle", que "regard" et "égards" ont la même racine :
on ne respecte que ce qu'on voit.
Comment savoir ce qui se passe si on ne peut pas lire sur un visage ?


Agnès 14/12/2009 21:32


Oui ! Du cristal...
Bonne soirée à vous ;-)


Clarinesse 17/12/2009 00:37


C'est sacrément capricieux, le cristal. Je me souviens d'un oncle qui, un soir de Nouvel An, avait voulu faire un peu de musique en promenant un doigt mouillé sur le tour d'une flûte à champagne.
Nos oreilles furent charmées, mais la flûte n'aima pas qu'on la confondît avec son homonyme à bec, et se brisa tout net. Ce que c'est contrariant, ces bêtes-là !

Merci de votre visite. Vos textes sont toujours aussi émouvants.


Ut 14/12/2009 12:09


Et la porcelaine pleure...
Magnifique texte! Pur dans chaqu'un de ses mots!


Clarinesse 17/12/2009 00:33


Vi, ou coupe, c'est selon : faut se méfier des vieux trucs ébréchés...
Merci !


Cahiers Brouillonnants

  • : L'oeil du vent
  • L'oeil du vent
  • : Méditations métaphoriques et pensées en tous sens : philosophiques, esthétiques, poétiques, écologiques et bricoleuses.
  • Contact

Cahiers de l'aube

1°) Window : nom anglais de la fenêtre. Etymologie : 
de l'ancien saxon Wind Auge,
l'oeil du vent.

2°) Les métaphores, c'est comme les collants. 
Ca file vite si on n'y prend pas garde.

3°) - Métaphore et crie-toi. (d'après Luc)

Recherche

Chat échaudé...

Archives

Clarinesse ?

Pour la quête 
de clarté dans la langue,
de musique dans la voix.