Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 11:37

De grâce, ne restons pas de glace !

2009-Neige-Reims-068.jpg

« Le froid, c’est comme un boxeur qui vient vous chercher, et, mordant vos joues rouges, vous rappelle au sentiment aigu d’exister. »
Ce qui disait à peu près Christian Bobin à La Grande Librairie, l’autre jour.

2009-Neige-Reims 019


Le sang qui bat sous la piqûre,
Les doigts de grâce figés de glace,
Et le mouvement qui s’accélère,
rivières pourpres sous la peau blanche.



2009-Neige-Reims 029
(Empreinte du fils, samedi dernier)


Ce qui me fait rire, ce sont les gens qui passent une heure dans leur voiture pour aller s’agiter dans une salle de sport, suant sous et eau pour quelques grammes de graisse en moins, et qui rechignent à sortir leurs précieuses pattes arrière dans la neige, alors que de braves chaussures de randonnée se cramponnent bien gentiment aux trottoirs cotonneux, préférant klaxonner dans leur caisse à moteur pendant deux plombes plutôt que marcher trois quarts d’heure.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clarinesse - dans Epistolaire
commenter cet article

commentaires

Slevtar 28/12/2009 22:48


Meuh non, Clari !! C'était rien qu'à vous taquiner.
J'ai même dû quasi tout inventer ; parce qu'en plus, chuis motard. Et puis pour rien au monde je n'abandonnerai les séances en salle avec ma douce. On aime tellement flâner sur la route du
retour ... vu qu'on y va à pied.


Clarinesse 30/12/2009 00:55


Ah ben t'alors, j'ai rien dit.   :))
C'est vraiment consternant qu'il soit si facile de me faire marcher. Au quart de tour, que je cavale. Perclue d'arthrose, j'arriverais encore à détaler... Pff, j'vous jure !


Slevtar 28/12/2009 18:50


1 heure de marche plutôt que 10 mn pour aller au boulot, mouais ... c'est jouable. Se lever à 5h au lieu de 6, assurer amoureusement un réveil silencieux, avoir un trajet équivalent par les
champs plutôt que bord de route, une douche à l'arrivée au bureau, un sac à dos assez grand pour les dossiers, le rechange, le ciré au cas où, la lampe torche pour le retour, pas de gosses à
récupérer, être exempté de tâches domestiques, lui demander de changer ses horaires pour compenser, (arguant de l'économie de l'inscription à la salle de sport puisqu'elle n'aura plus le temps d'y
aller), mouais ... c'est jouable ... question d'organisation.
Ah oui, et puis aussi prévoir les frais de divorce.


Clarinesse 28/12/2009 19:13


Rhô ben non, vous fâchez pas ! Bouh ! :(
Pour sûr, on ne ferait pas ça tous les jours, mais on n'est pas en Sibérie : la neige ne dure pas six mois. Là, c'était le dernier jour avant les vacances, une espèce d'ambiance hors temps, style
refuge de haute montagne où les rescapés-courageux arrivés au sommet s'amusent de leurs joues rouges, de leurs grosses godasses et des enclavés sans bus.

Bien sûr, au quotidien, ce ne serait pas jouable, mais je me gaussais de quelques cas, très sportifs par ailleurs, sans enfant à emmener, sans contrainte particulière, et sans imagination non plus,
c'est-à-dire peu enclins à basculer du mode "voiture" au mode "à pied" pour envisager autrement, exceptionnellement, un trajet habituel, fort faisable et magnifique qui plus est.

C'est surtout cette précieuse capacité à accueillir l'imprévu, à lui sourire, à se faire une fête du détour buissonnier imposé, dont je déplorais
l'absence.

Pas un esclavage au quotidien que je prônais.
Pour les contraintes de ramassage de petiot, connais aussi, z'en faites pas.

Quant à la douche à l'arrivée, ça fait maintenant trois ans que je pars au boulot à vélo (avant, avec + de 25 km, je ne m'y risquais pas), avec un gros panier à l'arrière pour le gros sac, et hop
que ça roule. Prévoir dix minutes à l'arrivée pour écumer tranquille (voir la rubrique "éventail"). Personne ne s'est encore plaint à ma connaissance de la pestilence,
et quand j'arrive tout juste, ça fait bien rigoler élèves et collègues, et colle un sourire aux râleurs, ce qui ne les empêche pas après... mais c'est une autre histoire.
Les endorphines, c'est contagieux.

Voilà, voilà.

Euh... ca va mieux ? Plus fâché ?

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&
Addenda :

PS : Et pis meuh non, c'est pas une heure de marche au lieu de 10 minutes.
C'est moins d'une heure de marche au lieu de deux heures de voiture bloquée !

Les dix minutes, c'est à vélo sans neige. L'ai tenté la veille au retour, fallait bien : vélo sur glace, un peu limite quand même...

Ne nous quittez pas comme ça...(ça c'est pour Brel...)
Que ferais-je sans vous ?  (ça c'est pour Aragon...)
J'vous sers quoi, pour vous r'mettre ?





papet croûton sans blog 24/12/2009 07:14


J'ai toujours très honte de fouler une surface de neige immaculée.
Mais je ne suis qu'un vieux croûton...


Clarinesse 25/12/2009 19:32


Mais c'est très bien, les vieux croûtons : ça permet de nourrir les petits zoziaux, surtout par ce froid !
Et je partage tout à fait ce sentiment d'interdit devant cette immaculée virginité ! L'étendue sur la deuxième photo fut laissée en l'état.


augenblick 22/12/2009 22:54


Oups :
http://tinyurl.com/yz3zaxo


Clarinesse 23/12/2009 06:57


Le premier lien fonctionnait aussi, mais je laisse les deux car il semblerait que certains nordis rechignent à afficher correctement les liens vers des images en jpg.


augenblick 22/12/2009 22:52


L'emprunt du fils à un dis nos sorts :
http://www.rfj.ch/htdocs/images/Pictures/News/2007/RFJ/Culture/Histoire_et_archeologie/Dinos_Chevenez_04_1004.jpg 


Clarinesse 23/12/2009 06:56


C'est vrai, ça : n'avais même pas pensé à voir dans la trace de ce corps celle d'une patte géante ! Evident, pourtant !
Pfff, faut tout lui dire, à celle-là ! Heureusement que vous êtes là ! :))


Cahiers Brouillonnants

  • : L'oeil du vent
  • L'oeil du vent
  • : Méditations métaphoriques et pensées en tous sens : philosophiques, esthétiques, poétiques, écologiques et bricoleuses.
  • Contact

Cahiers de l'aube

1°) Window : nom anglais de la fenêtre. Etymologie : 
de l'ancien saxon Wind Auge,
l'oeil du vent.

2°) Les métaphores, c'est comme les collants. 
Ca file vite si on n'y prend pas garde.

3°) - Métaphore et crie-toi. (d'après Luc)

Recherche

Chat échaudé...

Archives

Clarinesse ?

Pour la quête 
de clarté dans la langue,
de musique dans la voix.