Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 23:18





Moi j’dis, y a pas mieux comme méthode pour apprendre à lire que d’avoir à déchiffrer des mots d’amour.
Et puis, des lettres en petits carrés à assembler une à une, ça fait lego, c’est drôlement moins intimidant que d’affronter d’effrayants grimoires et leurs pages déjà noircies d’une infinité de signes cabalistiques, et se noyer, piétiné par la danse hypnotique de leurs lignes sinueuses et sournoises.
C’est donc après avoir lu, syllabe après syllabe, ce message qui s’écrivait sous ses yeux, que Pierre petit s’allongea à côté, rompu de tant d’efforts, pour faire un câlin à ce petit mot, doux comme son mouton de coton.


                                           &&&

Lui transmettre au moins ça : la puissance des mots, leur respiration, leur douceur. La possibilité de se blottir contre eux, de se laisser bercer par le chaud clapotis de leur écume chantante.

Câliner les mots qui viennent de vous caresser.
Et puis s’abandonner, emporté par la houle, le poitrail irradié frémissant sous les vagues.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Clarinesse - dans Enfantillages
commenter cet article

commentaires

Slevtar 14/05/2009 01:10

- En déchiffrant des mots d'amour ?- Oui, j'te jure, c'est comme ça que j'ai appris. Et toi ?- Bin moi, en regardant par le trou de la serrure.- Ah ! C'est pour ça que t'es meilleure à l'oral.
- Ils y passaient des heures.
- Et tu comprenais ?- La voix, les gestes, les mots, je mémorisais tout.
- Un peu jeune tout de même ?
- Non, je sentais bien qu'ils ne faisaient pas que jouer.
- Et là, maintenant ?
- Hola ! Doucement ... remets ton nez, il est de travers.
- Bon, on en était où ?
- Là, quand Roxane entre, et que Cyrano ...
 

Clarinesse 14/05/2009 18:23


Arfff :)) Excellent ! J'imagine le dialogue...
Mais euh, n'exagérons rien tout de même. N'en est qu'à l'écrit, hein : cette pratique-là, c'est pour plus tard...
Et rassurons-nous. Rien d'exclusif là-dedans : il aime aussi déchiffrer les noms des voitures sur les carosseries, les emballages de gâteaux, et puis un peu les livres, aussi, quand même, à
l'occasion.

Mais sur le fond, oui, c'est exactement ça, l'idée : faire don de ses mots comme preuve d'amour. Cette histoire de Cyrano, j'en connais peu de plus belles, je dirais presque qu'elle est pour moi
archétypale : offrir ses mots tout en sachant qu'ils ne "rapporteront" rien, et pis en aimer un(e) qu'en aime un(e) autre, mais continuer quand même. Connais bien, ça.


Zoridae 13/05/2009 13:12

Que c'est joli !

Clarinesse 14/05/2009 18:23



Voui, hein ? Merci.
Le tien sur la plage n'est pas mal non plus, ainsi que son "Je t'aime plus vite que la fumée" : fulgurant, en effet. (de mémoire, je ne l'ai plus retrouvé.)



Arthémisia 12/05/2009 12:12

Et certains mots comptent triple....

Clarinesse 14/05/2009 18:18


Oh que oui ! :)


Ayron 12/05/2009 11:04

Euh ...j'ai oublié de féliciter la pédagogue pour son emploi du scrabble à des fins hautement recommandables. Devraienrt d'ailleurs le marquer sur la boîte, tiens ! : "Bénéfique pour l'apprentissage de la lecture à tout âge".

Clarinesse 14/05/2009 18:17


Le détournement d'objet, j'rai jusqu'à dire que c'est un critère de qualité fondamental : un  objet dont on ne peut détourner l'usage n'est qu'à demi réussi.
D'ailleurs, le scrabble fut acheté à cette occasion pédagogique, car la plupart des jeux de ce genre ne m'ont jamais exaltée. La preuve ici :
http://l-oeil-du-vent.over-blog.com/article-20481029.html


Ayron 12/05/2009 11:01

La douceur, la tendresse, l'amour et le plaisir, il n'y a que ça de vrai ! C'est simple, j'le dis toujours :"si vous n'avez rien à dire, dites un mot doux; ça occupe et ça améliore la vie".

Clarinesse 14/05/2009 18:03


C'est vrai, ça. "Quand ça fait plaisir et qu'ça débarrasse du cafard"... :)
Pis en plus, quand on sait pas quoi dire, faut pas avoir peur d'avouer que c'est beau. Rien ne m'exaspère plus que ces gens qui, à l'issue d'un concert ou d'une pièce de théâtre, profèrent
doctoralement, à très haute et intelligible voix pour que tout le monde entende combien ils sont perspicaces, que, à la 42e minute, tel acteur a eu une petite faiblesse, ou que la mise en
scène était un peu moins vivante que l'année passée à Avignon, blabla.

Chercher la petite bête et montrer qu'on en est une grosse, incapable d'enthousiasme.
A croire que beaucoup considèrent déshonorant de savoir dire "c'est beau" ou "j'aime".


Cahiers Brouillonnants

  • : L'oeil du vent
  • L'oeil du vent
  • : Méditations métaphoriques et pensées en tous sens : philosophiques, esthétiques, poétiques, écologiques et bricoleuses.
  • Contact

Cahiers de l'aube

1°) Window : nom anglais de la fenêtre. Etymologie : 
de l'ancien saxon Wind Auge,
l'oeil du vent.

2°) Les métaphores, c'est comme les collants. 
Ca file vite si on n'y prend pas garde.

3°) - Métaphore et crie-toi. (d'après Luc)

Recherche

Chat échaudé...

Archives

Clarinesse ?

Pour la quête 
de clarté dans la langue,
de musique dans la voix.