Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2008 2 16 /12 /décembre /2008 16:45

Et vous, vous l'aimez comment, la crucherie ? Saignante ou à point ?
Chez le Perceval de Kaamelott, il semblerait qu'elle soit plutôt du genre gratinée.

PS : oui, je triche. Ceci n'est pas un texte. Mais les neurones sont en état de burn-out avancé,
et les 200 billets seront atteints avant le 31, foi de Cla.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clarinesse - dans Panthéon filmique
commenter cet article

commentaires

Désirée 18/12/2008 12:56

Bon bin pour visionner la wouidéo on repassera: les chacaux sont passés par-là et ont réclamés leurs droits d'hauteur (ça vole bas). Perceval oui, gratiné; mais alors Gauvain...un délice rare. Dommage que les derniers épisodes ça tourne un peu en rond, ça sait pas trop où ça va.

Clarinesse 18/12/2008 18:01


Oui, j'ai vu ça, pour la disparition de la séquence. LLe problème, c'est que les autres que l'on trouve sont mal coupées. On ne comprend pas le principe de la botte secrète et la chute tomne à
plat. Je vais essayer d'y remédier.
Quant aux dernières saisons, je veux ien te croire. Je ne les suis plus depuis plus de deux ans, ne regardant plus du tout la télé ou presque.
Mais Gauvain est très fort aussi, oui. Ce sont à mon sens les deux personnages les plus réussis, Merlin n'étant pas mal non plus.


Sylvaine 17/12/2008 19:17

Le bûcher n'était qu'une mauvaise allégorie du Burn-Out.
:-o)
Bon j'aurais pu mettre la Grande Bouffe:-)

Clarinesse 17/12/2008 20:49


Mais que ch'uis bêêêêêête !!!
Ca m'apprendra à ne pas répondre "C'est pas faux" aux commentaires trop malins... :)


Sylvaine 16/12/2008 19:32

Je vois que ta table est bien ronde et que tu penses à tes convives ...sois pas comme Merlin "le sage enfant" et continue avec tes métaphores à nous péter la souventrière. PS :
Avec ta Durandale pensante (c-f-Roland), tu as percé mon cœur. Courage ! Tu ne brûleras pas...Apolline n'est pas Joan of Arc.
http://www.youtube.com/watch?v=6eN3TvxkuMA

Clarinesse 17/12/2008 18:30



Ben oui, déprimer tout le monde, c'est pas bon pour l'ambiance des soirées. Faut alterner...
Quant au bûcher, quelle horreur !!! Personnellement, je préfèrerais la décapitation.
Ca va plus vite !



hozan 16/12/2008 19:21

bleue ! voyons ! bleue ! les meilleures crucheries sont toujours émaillées en bleu

Clarinesse 17/12/2008 18:27


Excellent ! Ca me rappelle le tout début d'Astérix aux Jeux Olympiques (le livre, of course, pas l'espèce d'enflure filmique in-regardable) lorsque après la cueillette des champignons, tout le
monde se querelle pour savoir comment les cuisiner. "En soupe! - en salade! - en omelette!" et que soudain, animé d'une sainte indignation, Panoramix les interrompt : "Mais enfin,
les Romains sont aux portes de notre village, et vous, tout ce que vous trouvez à faire, c'est de vous disputer. Ce n'est pas sérieux ! - Alors que devons-nous faire, ô druide ? - [Réponse
souveraine] : Il faut les faire sauter !"
Oui, je m'enfonce, je m'enfonce.
Mais personnellent, je pencherais pour Abraracourcix : en omelette, mmh, les girolles en omelette...


Ayron 16/12/2008 17:52

Très utile "c'est pas faux", m'en resservirait en réunion stratégique des fois que...Merci Dame Clarinesse, de penser à nous esbaudir.

Clarinesse 17/12/2008 17:52



Mais je vous en prie, c'est tout naturel. C'est pas parce qu'on a le rhume spleenétique qu'on est obligé de le refiler à tout le monde. C'est comme de mettre sa main devant sa bouche quand on
éternue.

PS : Je me souviens d'un conseil de classe où le prof principal répliqua spontanément à une de mes remarques sur un élève : "C'est pas faux" quelques jours après qu'on eut évoqué ledit
épisode ensemble, ce qui déclencha chez nous un irrépressible fou rire, tandis que les délégués de classe, les autres collègues et le principal se demandaient ce qui pouvait bien nous arriver au
beau milieu de tout ce sérieux.



Cahiers Brouillonnants

  • : L'oeil du vent
  • L'oeil du vent
  • : Méditations métaphoriques et pensées en tous sens : philosophiques, esthétiques, poétiques, écologiques et bricoleuses.
  • Contact

Cahiers de l'aube

1°) Window : nom anglais de la fenêtre. Etymologie : 
de l'ancien saxon Wind Auge,
l'oeil du vent.

2°) Les métaphores, c'est comme les collants. 
Ca file vite si on n'y prend pas garde.

3°) - Métaphore et crie-toi. (d'après Luc)

Recherche

Chat échaudé...

Archives

Clarinesse ?

Pour la quête 
de clarté dans la langue,
de musique dans la voix.