Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2008 5 14 /11 /novembre /2008 09:32

 




Pour toute huître qui se respecte, compatissante et précautionneuse,
nulle poussière n'est assez vile pour n'être point cernée de nacre.
Nul être n’est assez humble pour ne pas mériter rhétorique,
nul sujet assez insignifiant pour ne pas éveiller le plaisir du verbe.
Il faut faire feu de toute émotion pour nourrir création.

 "Sortir de soi le chaos pour accoucher d'une étoile qui danse". Nietzsche


Réponse à la "devinette" :
James Joyce  (1882-1941)
Auteur du « Bildungsroman » (roman d’apprentissage à peu près autobiographique,
en ce qui concerne la formation intellectuelle en tous cas)

A portrait of the artist as a young man.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

martin 19/11/2008 00:27

C'est vrai c'est vrai, chuis un peu en retard pour le lien à suivre mais j'y suis !
Oui c'est beau une huïtre, c'est comme un ciel dans de l'eau avec des rochers tout autour. Un monde en soi(e) ?

Clarinesse 20/11/2008 08:33



Retard avoué... mais quel retard ? Y avait un lien, point de consigne !
Quant au fond, ce n'est qu'après coup que l'analogie entre cette huître et les dégradés de gris du ciel m'est apparue. Le monde entier dans une goutte d'eau.



brigitte giraud 17/11/2008 10:28

C'est du plaisir en ce jour de mon anniversaire. Merci de cet improbable cadeau, clarinesse !

Clarinesse 17/11/2008 19:03


Ah bon ? Eh ben bon anniversaire, alors. Mais là, c'est toi qui me le fais, le cadeau, ça va pas, ça ! A charge de revanche, alors...


brigitte giraud 17/11/2008 00:10

La perle de l'huître est une défense. D'une impureté, elle va travailler une pure beauté. Il en est de même des souffrances des hommes. "Sortir de soi le chaos pour accoucher d'une étoile qui danse". Nietzsche (qui n'a rien à voir avec Joyce, ni avec les huîtres !)

Clarinesse 17/11/2008 10:01



Oui, oui, la beauté comme défense.
Sublime, cette citation ! Puis-je l'ajouter au corps du texte ? Merci !



Arthémisia 16/11/2008 20:45

Je ne résiste pas à l'envie de te dire que la compagne de Joyce portait le nom de BARNACLE qui en français se traduit Bernacle ou Bernache et est le nom d'un petit et horrible crustacé!

"Dieu se fait homme se fait poisson se fait barnacle se fait édredon"
James JOYCE....
amitié
Arthi

Clarinesse 17/11/2008 09:59


Ah ben ça alors ! Tu parles d'une coïncidence ! Incroyable !
Franchement, je vais finir aussi superstitieuse que Madame Irma.
Merci de cette info précieuse et de ton passage. Amitié aussi.


joruri 15/11/2008 22:35

La perle comprise comme production ( beuark, ce mot...) réussie, l'artiste compris comme lieu où se déroule la métamorphose ou comme l'athanor où la matéria prima passe du vil au subtil...
Mais d'où vient cet effort vers...

Clarinesse 17/11/2008 10:03


Don't know.


Cahiers Brouillonnants

  • : L'oeil du vent
  • L'oeil du vent
  • : Méditations métaphoriques et pensées en tous sens : philosophiques, esthétiques, poétiques, écologiques et bricoleuses.
  • Contact

Cahiers de l'aube

1°) Window : nom anglais de la fenêtre. Etymologie : 
de l'ancien saxon Wind Auge,
l'oeil du vent.

2°) Les métaphores, c'est comme les collants. 
Ca file vite si on n'y prend pas garde.

3°) - Métaphore et crie-toi. (d'après Luc)

Recherche

Chat échaudé...

Archives

Clarinesse ?

Pour la quête 
de clarté dans la langue,
de musique dans la voix.