Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 23:56

Où l’on voit que le mythe du génie créateur en prend pour son grade.
A l’occasion d’une exposition d’artistes contemporains, je découvris la technique japonaise ancestrale du «raku ».
Voici donc ce que je gratouillai, aujourd’hui, sur le dodu papier du (petit) canard local qui me fit l’honneur de m’ouvrir ses colonnes.
L’artiste en question « projette des copeaux de bois sur la figure en terre cuite dès sa sortie du four. Au contact de la forme brûlante, le bois s’embrase et, dans un ballet de fumée, fissure la terre et lui imprime des arabesques charbonneuses. Une sorte d’éruption volcanique rejouée à l’échelle d’un atelier. Symbole de l’acte créateur qui fait de tout artiste une sorte de Vulcain dans sa forge aux prises avec les mystères des origines. »
La photo de ce visage baigné de vapeurs comme des silhouettes dans un hammam (que je vous montrerai après en avoir demandé l’autorisation préalable à qui de droit) était saisissante.
C’est fou comme il est facile de se laisser emporter par ses accès de fièvre plumitive. C’est si doux de  planer sur les courants chauds des envolées lyriques, de se la jouer démiurge prométhéen le bref temps d’une virée dans la Second life des effets oratoires.
C’est alors que, selon le procédé bien connu de la douche écossaise, ou de la balle qui rebondit contre le mur et que vous êtes sûr de recevoir en pleine pomme, Joruri me rappelle dans un commentaire que « à partir du moment où nous ne sommes pas l'auteur de notre propre être, on ne voit pas trop de quoi on pourrait bien être le "créateur"... ».
Bon, ben n’ai plus qu’à replier ma plume cerf-volant et à planter des p’tits pois.
Ce que je ne me fis pas dire deux fois par moi-même en répondant de ce pas de doigts sur clavier.

"Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme."
Lavoisier voisine avec la voix ma foi bien pénétrante de la Providence.
C'est étrange comme physique et métaphysique, sinon religion, se rejoignent sur ce point.
Un cycle fermé, finalement : nous ne sommes guère que des enzymes, à transformer ce qui nous tombe sous la dent en poèmes, en tableaux, en sculptures, en musiques, chacun selon son petit code ADN, à fabriquer ce qu'il sait faire, consciencieusement, de ses petites mandibules appliquées.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sylvaine 25/10/2008 13:22

J'attends la photo....
Tiens moi j'ai pris...hier soir...peut-être quand tu brûlais ton feu...un bain aux sels de l'Himalaya. Un ami Afghan m'en a rapporté deux KG.
Après Loïs je me recroqueville :-)
Regarde sur ce m'inspire la fécondité...cf lien.

Loïs de Murphy 25/10/2008 10:58

Nan nan, je parlais bien de ma pomme !

Loïs de Murphy 25/10/2008 09:28

M.rde ! Tu avais déjà cité Lavoisier ! Fais péter le goudron et les plumes !

Clarinesse 25/10/2008 10:21


Ben oui, Lavoisier lave plus grand...
Euh, quant au goudron et aux plumes, à qui les destines-tu ? A nous autres hérétiques, j'espère. 
Je préfère me déguiser en Icare qu'avec un cornet d'Inquisiteur troué sur la tête...


Loïs de Murphy 25/10/2008 09:27

"à partir du moment où nous ne sommes pas l'auteur de notre propre être, on ne voit pas trop de quoi on pourrait bien être le "créateur"...
Je respecte les commentaires de Joruri mais là c'est un peu too much. Pourquoi pas "qui aime bien châtie bien" et "un tien vaut mieux que deux tu l'auras" tant que nous y sommes ? ;o)
A moins qu'il ne pensait à "rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ?" :o))

Clarinesse 25/10/2008 10:18


Voir com' suivant, donc... :))


Cahiers Brouillonnants

  • : L'oeil du vent
  • L'oeil du vent
  • : Méditations métaphoriques et pensées en tous sens : philosophiques, esthétiques, poétiques, écologiques et bricoleuses.
  • Contact

Cahiers de l'aube

1°) Window : nom anglais de la fenêtre. Etymologie : 
de l'ancien saxon Wind Auge,
l'oeil du vent.

2°) Les métaphores, c'est comme les collants. 
Ca file vite si on n'y prend pas garde.

3°) - Métaphore et crie-toi. (d'après Luc)

Recherche

Chat échaudé...

Archives

Clarinesse ?

Pour la quête 
de clarté dans la langue,
de musique dans la voix.