Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 septembre 2008 6 06 /09 /septembre /2008 18:17


Comme tout un chacun, Apolline Mascarin n’a qu’une vie.
Mais elle ne cesse d’en vivre mille. Et c’est lourd à porter, mille vies.
Demandez à Sisyphe.
Non point que l’existence d’Apolline soit particulièrement trépidante, et qu’elle vole de soirées jet-set en banquets high-tech.
Mais elle hésite. Elle tergiverse. Elle atermoie. Elle temporise.
Elle est affligée de cette tare qui affecte toute cervelle ayant reçu en partage ce cadeau empoisonné qu’est la liberté.
Elle ne sait rien. Elle imagine. Elle projette.
Elle se projette tant qu’elle en perd l’équilibre, la brave fille.
De « Si…mineur ?!» en « Si…majeur ? », la voilà au sous-sol.
Elle vit et revit les vingt-cinq prochaines années chaque seconde.
C’est épuisant !
A côté, ce qu'accomplit Jack Bauer en vingt quatre heures, ça relève d'un atelier pâte à modeler de petite section de maternelle. Z’avez déjà essayé de faire tenir un quart de siècle en un quart de minute ? C’est costaud ! La détente après compression est redoutable. On s’en prend plein les dents.
Et pourtant, coincée dans l’étroit couloir aux longs murs encerclant son espace et son temps, elle ne peut échapper au fil de fer des jours pas toujours de velours qu’elle traverse.
Sans compter qu'elle doit éviter, à chaque pas, l’indomptable balle de caoutchouc ignifugée qui ne cesse de rebondir contre son crâne aussi sonore qu’une bonne grosse cloche de bronze.
Eternelle infernale partie de squash dont la balle s’appelle le doute.
Le boulet d’Apolline Mascarin, c’est le doute.
Elle peut compter sur les doigts d’une main le nombre d’heures miraculeusement épargnées par le doute. Vécues dans la seule plénitude de l’instant présent.
Etre ou ne pas être ? Naître ou ne pas naître ? Un bouquin ou un bébé ?
Chaussettes à pois ou à rayures ? Crêpe complète ou salade ?
Should I stay or should I go ?
Funambule sur le fil de l’épée, quand on a le vertige,
ce n'est guère confortable.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Clarinesse - dans Errements narratifs
commenter cet article

commentaires

Alain 19/09/2008 15:47

Should I stay or... ça sent le Clash là...
Quand au toubib or not... c'est pour le soin...d'Alexandrine!

J'aime bien l'idée du temps en comprimé. Ce serait comme la matière et le big bang, on pourrait vieillir ou rajeunir à volonté, voire disparaître carrément!

Mes propos deviennent inconhérents, sans doute le retour de la chaleur qui dilate mes neurones dans un espace à 4 dimensions, peut-être 5.
Alors bon we mais je repasserai voir ce qu'il advient de Mascarine avec son masque araignée, accrochée au fil du temps, et pourquoi pas de l'eau (je suis plié en 8 là!!)

Clarinesse 19/09/2008 23:44


Au fil du temps et de l'eau... piste, piste...
Merci de ces rebonds si vifs sur les facéties de Mascarille.


Sylvaine 15/09/2008 11:07

Merci, un compliment venant de toi me touche infiniment.

Clarinesse 16/09/2008 00:07



Vraiment ??! Touchée pareil, alors !



Sylvaine 11/09/2008 12:39

Clari...tu dois bien savoir que la tristesse n'est pas "volatile"

Clarinesse 11/09/2008 18:27



Oui, oui, bien sûr. Les formules de politesse et de réconfort sont souvent si bêtes.
Excuse-moi de ne pas en avoir trouvé de plus judicieuse.
Quant à ta photo d'oiseaux morts, elle est de toute beauté.



joruri 10/09/2008 17:55

Ce n'était qu'une hypothèse de recherche... : )

Clarinesse 10/09/2008 18:43


Ah ? Et as-tu trouvé ? :))


Sylvaine Vaucher 10/09/2008 12:40

T'aurais du regarder le "Monologue du P" sur Arte...hier soir ! Merci quand même pour ta si partiale réponse ! Tu ne dissipes qu'un doute...j'ai plus confiance en Apolline ! Na

Clarinesse 10/09/2008 18:43


Merci. :))
Signé : Apolline.


Cahiers Brouillonnants

  • : L'oeil du vent
  • L'oeil du vent
  • : Méditations métaphoriques et pensées en tous sens : philosophiques, esthétiques, poétiques, écologiques et bricoleuses.
  • Contact

Cahiers de l'aube

1°) Window : nom anglais de la fenêtre. Etymologie : 
de l'ancien saxon Wind Auge,
l'oeil du vent.

2°) Les métaphores, c'est comme les collants. 
Ca file vite si on n'y prend pas garde.

3°) - Métaphore et crie-toi. (d'après Luc)

Recherche

Chat échaudé...

Archives

Clarinesse ?

Pour la quête 
de clarté dans la langue,
de musique dans la voix.