Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2008 3 20 /08 /août /2008 23:57

 





La photo était prise, et sa légende l'attendait icihttp://griseries.sosblog.fr/ 
(Heureusement que ces quelques lignes furent sauvegardées avant le nouvel anéantissement des derniers textes de son auteur. Exaspérant, n'est-il pas ?...)

"Je me suis perdu dans le chant de la rivière, dans la rumeur du soleil.
Mon corps était traversé par les libellules,
les gouttes d'eau tintaient claires sur ma peau,
le souffle dans les ramures emmêlait mes
cheveux."
                                                                              Joruri.



 Impossible, aussi,  de ne pas chantonner l'Education sentimentale de Le Forestier :

"Ce soir à la brune, nous irons ma brune
cueillir des serments ...
etc ...
Quand la libellule s'endort au marais...etc..."

Les autres photos sont là :
http://l-oeil-du-vent.over-blog.com/album-1191923.html
Quant à la chanson, impossible d'en trouver une version potable sur le net : soit l'enregistrement est bien celui du disque, mais il est accompagné d'un insupportable diaporama kitsch et sirupeux où, en guise de sauvagines, on nous inflige de grasses fleurs de serre ; soit c'est la version de concert où le public se croit obligé de couvrir de ses bovins applaudissements les jolies harmonies de l'introduction.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clarinesse - dans Citations fascinées
commenter cet article

commentaires

Alain 26/08/2008 16:48

Bonjour!
A ton invitation je suis venue voir la galerie de ... toi. J'ai reconnu la digitale in the garden! Merci pour cette visite champêtre.
J'ai compris que la rentrée c'est pour bientôt, alors bon courage.

Clarinesse 27/08/2008 00:06


Voui, la rentrée, ce n'est guère qu'un mauvais moment à passer...


l u c 24/08/2008 09:22

"Sans compter toutes celles d'où elles s'étaient barrées, me laissant une bête photo de cailloux-fougères vide."
l'absence-présence de la libellule vide qui n'est pas là.

Clarinesse 24/08/2008 09:46


Voui, l'absence, ça laisse tout bête. Les photos comme le reste.


joruri 23/08/2008 19:07

Ça vole, non pas COMME l'éclair, mais EN TANT QU'éclair...
Cette lumibellule tungstène a une couleur de soudure...
Quoi c'est pas poétique ?

Clarinesse 24/08/2008 09:45


Nan, c'est pas poétique : "en tant que", y a pas plus moche et lourd, et la soudure au tungstène, ça fleure bon les effluves de garage. Z'avez pas fini de charrier une pôv 'fille comme moi ? Bouh !
... Est-ce que j'vous embête, moi, hein ? (Aïe !)


joruri 22/08/2008 18:01

Je ne crois pas non... :)
Vous roulez sur l'or ?

Clarinesse 22/08/2008 18:25


Non, je ne croule pas sous l'or, ni ne roule dessus, mais j'ai deux mains gauches (quand il s'agit d'attraper une baballe ou une bibellule.) Ai bien dû prendre plus de 80 photos pour en avoir dix
potables. Sans compter toutes celles d'où elles s'étaient barrées, me laissant une bête photo de cailloux-fougères vide.


joruri 21/08/2008 16:46

Ces demoiselles bleues dansent en cohorte de furolles.
Posons-les dans tes cheveux, et te voilà reine de saphirs constellée...
Bonjour. :)

Clarinesse 21/08/2008 20:52


Bonjour itou ! Eh oui, plus belles qu'un bijou. Mais plus difficiles à attraper.


Cahiers Brouillonnants

  • : L'oeil du vent
  • L'oeil du vent
  • : Méditations métaphoriques et pensées en tous sens : philosophiques, esthétiques, poétiques, écologiques et bricoleuses.
  • Contact

Cahiers de l'aube

1°) Window : nom anglais de la fenêtre. Etymologie : 
de l'ancien saxon Wind Auge,
l'oeil du vent.

2°) Les métaphores, c'est comme les collants. 
Ca file vite si on n'y prend pas garde.

3°) - Métaphore et crie-toi. (d'après Luc)

Recherche

Chat échaudé...

Archives

Clarinesse ?

Pour la quête 
de clarté dans la langue,
de musique dans la voix.