Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 août 2008 5 15 /08 /août /2008 23:00
(Suite de l'opus précédent ; variation sur le même thème.)

Par les pieds sur le sol et les mains qui pétrissent,
Retrouver l’équilibre du tout tellurique.
Ce besoin viscéral de quitter le trottoir.
De chercher le sentier ; de toucher le rocher.
Se laisser dépouiller de civilisation.
A même le sol ; à même le ciel.
Sans murs et sans plafonds.
Sous la voûte étoilée, abri sans claustration.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

hozan kebo 26/05/2009 10:26

ça m'a rappelé un texte (un peu ironique !!!) :(j'essaye un copier/coller mais j'ai constaté que ça ne marche pas souvent)




Clarinesse 30/05/2009 10:38


Vu le texte. Indeed ! Y répondrai aussi quand j'aurai récupéré l'usage normal de mes neurones.
PS : En ce qui concerne les caprices d'overblog, il ne semble pas apprécier les copier coller depuis Word ou quelque application que ce soit comportant des options de mise en page.
La seule solution pour y remédier consiste à faire une étape intermédiaire :
un 1er copier coller dans "note pad" ou le "bloc note", qui est un traitement de texte ultra basique ne permettant nulle fioriture (ni police, ni italiques, ni justification, ni rien) afin de le
"nettoyer" et n'en garder que le texte. Puis un 2e copier coller pour transférer ce texte "brut", épuré de ses scories de mise en page vers la fenêtre de com. Un peu long dit comme ça, mais
pas si terrible à l'usage.


Alain 26/08/2008 16:58

« A même le ciel… et la voûte étoilée… » m’inspire cet extrait du Songe d’une nuit d’été, tu as dû remarquer que citer Bill, c’est plus fort que moi !

« Je t’offrirai des fées pour s’occuper de toi
Te chercher les joyaux qui dans les mers reposent,
Chanter pour t’endormir sur des coussins de roses ;
Ta lourdeur de mortel, je vais t’en dégager ;
Comme un esprit de l’air tu t’en iras léger. »

Clarinesse 27/08/2008 00:08


Alors là, vous pouvez me citer du Will aussi souvent que vous le voudrez, vous êtes le bienvenu. J'adore !


augenblick 21/08/2008 12:25

heureuse qui a assemblé des pierres
plates dans la courbe d'un paysage !

http://www.richardlong.org/sculptures/12.html

Clarinesse 21/08/2008 20:51



Oui, ça calme ! Merci pour le lien.



Arthémisia 18/08/2008 23:16

Danser pieds nus
Danser dans les bras de l'amant...
Equilibre tellurique
Besoin chtnonien

Clarinesse 19/08/2008 09:03


Très beau ! Très juste !


l u c 17/08/2008 09:28

Pour illustrer votre petit texte il y a une de mes photo préférée, de Lee Friedlander, qui est aussi un rapport au sol, là où viscères et nature ne font qu'un!
je pense qu'elle devrait vous plaire par son côté âpre et sans concessions.
http://nucnuc.blog.lemonde.fr/files/2006/12/friedlander1.jpg

Clarinesse 17/08/2008 22:44


Muchas gracias. (variation n° quarante douze)
Sublime photo. Des tripes qui battent sur l'(h)ombre et le cagnard qui tape sur la caillasse.
Gorgeous !


Cahiers Brouillonnants

  • : L'oeil du vent
  • L'oeil du vent
  • : Méditations métaphoriques et pensées en tous sens : philosophiques, esthétiques, poétiques, écologiques et bricoleuses.
  • Contact

Cahiers de l'aube

1°) Window : nom anglais de la fenêtre. Etymologie : 
de l'ancien saxon Wind Auge,
l'oeil du vent.

2°) Les métaphores, c'est comme les collants. 
Ca file vite si on n'y prend pas garde.

3°) - Métaphore et crie-toi. (d'après Luc)

Recherche

Chat échaudé...

Archives

Clarinesse ?

Pour la quête 
de clarté dans la langue,
de musique dans la voix.