Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2008 3 28 /05 /mai /2008 22:59

(Note préliminaire :
Il n'y a pas moyen. Pas moyen de domestiquer la course du temps à l'aide d'un quelconque programme.
A chaque fois que j'ai l'intention de mettre en ligne un article bien entamé, il y en a toujours un autre pour lui griller la priorité. J'y peux rien. Chronos ne veut pas se laisser dompter. )

Dans la rubrique :
"Mais comment font-ils donc pour ignorer à ce point où nous courons tous ?", c'est fou ce qu'on pourrait décerner comme palmes d'or du plus crétin dévoreur de ressources du monde.
Sur le podium, une certaine chanteuse canadienne dont le coffre n'a rien à envier à celui d'une voiture familiale est assez bien placée.

Il semblerait donc que la dame consomme pour son ranch plus de 29 millions de litres d'eau par an, ce qui revient à peu près à 80 m3 d'eau par jour, soit une piscine de deux mètres de profondeur pour vingt de long sur deux de large.

http://www.palmbeachpost.com/treasurecoast/content/tcoast/epaper/2008/05/24/m1a_tcwater_05251.html?imw=Y

Et pour ceux qui douteraient encore :
a) de la réalité du réchauffement climatique
b) de la responsabilité de l'activité humaine dans celui-ci,

sachez qu'il y a un rapport strictement proportionnel entre le taux de CO2 dans l'atmosphère et la température d'icelle, qui est établi sur plusieurs millénaires, comme le prouve la courbe ici présente :


Comme il est incontestable (sauf pour ceux qui nient tous les phénomènes ayant un rapport avec le gaz, qu'il soit en chambre ou en atmosphère,  suivez mon regard...) que les transports et l'industrie humaine, sans compter la démographie incontrôlée et préoccupante de notre espèce, constituent aujourd'hui la source la plus écrasante de CO2 sur la planète, il apparaît urgent, selon le bon sens le plus élémentaire, de faire tout ce qu'on peut pour en diminuer les émissions.

En effet, ceux qui remettent en cause la dangerosité du réchauffement climatique arguent du fait que la planète a connu, y compris depuis que l'homme en occupe la surface, d'importantes variations climatiques,
- comme le réchauffement du XIIe siècle auquel le Groënland doit son nom : le Green Land, ou Grüne Land, le pays vert, qui permit à des colonies vikings de s'y implanter et d'y prospérer.
- ou le petit âge glaciaire des XVIIe et XVIIIe siècles.

Certes oui, la Terre et son atmosphère ne sont pas des données invariantes de l'univers. Le taux de CO2 a subi des variations importantes, dues à des causes naturelles, comme par exemple l'activité volcanique. Mais il n'en reste pas moins vrai que jamais le taux de CO2 n'a été aussi haut, et de très loin, que ces dernières années, et que l'incommensurable inertie que constitue la complexité du système climatique nous laisse attendre des lendemains qui chauffent pour notre canicule.
Certes encore, la Terre en verra d'autres. Des espèces animales disparaîtront, d'autres prolifèreront ou apparaîtront. Il ne s'agit en effet pas de prôner un conservatisme de directeur de musée, de faire de la Terre entière une réserve figée interdite d'évolution.
Mais il se trouve qu'une espèce en particulier risque fort d'en pâtir grandement : la nôtre, et sa civilisation dont on sait depuis Valéry et la Première Guerre Mondiale qu'elle est bien mortelle.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clarinesse - dans Ecolonomie
commenter cet article

commentaires

w 30/05/2008 23:16

Coucou,
Je vois qu'effectivement nous avons les mêmes préoccupations. Un autre point commun, tu fais beaucoup de déco-brico-récup, comme ma moitié (ici -> http://leslubies.over-blog.org).

Bises et à bientôt sans doute.

Clarinesse 31/05/2008 00:27


Merci pour le lien vers ces lubies fort sympathiques de bidouilleuse. A y est, je m'inscris au club.
A bientôt donc.


Clarinesse 29/05/2008 14:24

Mais oui, exactement, la métaphore est excellente ! Quant au méthane, oui, il est bien pire.

joruri 29/05/2008 14:14

Ce qui me fait rire, c'est les huluberlus qui disent: "il y a déjà eu des réchauffements, et ce n'était pas dû à l'homme, alors ne faisons rien (on a trop à y perdre, en pognon ou en idéologie, ce qui est identique)
Certes, mais non seulement il y a un réchauffement mais EN PLUS il y a la production humaine !
C'est comme si on était dans un voiture qui roule trop vite en descente, ce n'est pas parce qu'elle a déjà descendu des côtes qu'il faut en plus accélérer...
Mais le vrai danger n'est pas le Co2, mais bien le terrible méthane qui est entrain de s'évader du permafrost...Là on est plus qu'en danger, là on est de futurs dinosaures !
Il ne sert à rien de convaincre quiconque: ils verront bien les pauvres... :))

luc 29/05/2008 11:13

Connaissez vous Jorn Riel?
commencer les trois premiers "racontars Arctiques" c'est donner dans une drogue qui ne vous lachera plus
http://pagesperso-orange.fr/calounet//resumes_livres/riel_resume/riel_viergefroide.htm
péesse; pour le reste j'ai déjà arrêté de respirer

Clarinesse 29/05/2008 13:51


Je viens d'aller voir, et cela donne certes envie de lire ces contes. Cela va m'en faire, des pistes de lecture à suivre...


Marianne 29/05/2008 07:12

excellente réflexion, bonne journée

Clarinesse 29/05/2008 13:49


Merci, à vous aussi.


Cahiers Brouillonnants

  • : L'oeil du vent
  • L'oeil du vent
  • : Méditations métaphoriques et pensées en tous sens : philosophiques, esthétiques, poétiques, écologiques et bricoleuses.
  • Contact

Cahiers de l'aube

1°) Window : nom anglais de la fenêtre. Etymologie : 
de l'ancien saxon Wind Auge,
l'oeil du vent.

2°) Les métaphores, c'est comme les collants. 
Ca file vite si on n'y prend pas garde.

3°) - Métaphore et crie-toi. (d'après Luc)

Recherche

Chat échaudé...

Archives

Clarinesse ?

Pour la quête 
de clarté dans la langue,
de musique dans la voix.