Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2008 2 20 /05 /mai /2008 18:42
Je ne sais pas pourquoi, mais j'aime bien cette date.
Le vingt mai, ça sonne clair, ça sonne simple.
Version gastronomie : vins, mets, ça vous met en appétit.
Version discussion : vains mais, ça vous dissuade de trop causer.
Et puis, j'ai beau n'avoir aucune affection pour la course du temps
qui m'insupporte tout à fait lorsqu'il clôt un jour trop vite
et m'indiffère absolument lorsqu'il clôt une année,
j'aime bien ces paroles que j'aurais presque envie de vous chanter :

"Que l'année entière
Vous soit douce et légère
Et que l'an fini
nous soyons tous réunis."

Même si je trouve consternant ce besoin
de faire pétarader des explosifs sous prétexte
qu'on change d'année sur le calendrier
ou de faire marcher le commerce de façon inconsidérée sur commande
sous prétexte qu'on vieillit et qu'on tourne une année de sa vie,
voilà, je profite de l'occasion pour vous dire que z'aime beaucoup
mes z'amis de la blogosphère.




Partager cet article

Repost 0
Published by Clarinesse - dans Epistolaire
commenter cet article

commentaires

Fardoise 24/05/2008 09:41

J'arrive trop tard, comme d'habitude, juste pour dire que pour moi c'est bientôt mais je n'en parlerai point, comme toi je ne suis pas vraiment bougies et tout le tremblement, pour moi. C'est dur la gemelité, non ?

Clarinesse 24/05/2008 23:44


Don't worry, je rate aussi régulièrement les dates d'anniversaire, et ne me suis convertie que très récemment au rite des voeux à date fixe, ayant enfin compris leur sens véritable : l'occasion de
ne pas laisser sombrer dans l'oubli total des liens éloignés par le cours divergent de nos vies. Mais je n'y sacrifie d'ailleurs que selon une chronologie assez peu convenue. Je préfère offrir des
cadeaux pour consoler d'un coup dur ou partager une joie, plutôt qu'en obéissant à la mécanique du calendrier. Le temps en soi est vide de sens. Je préfère l'éternité de l'instant pur. Rien que
ça.
Quant à la gémellité, si la complexité de notre rapport au monde pouvait se résumer à une dualité, ce serait encore si simple...


madamedekeravel 21/05/2008 08:40

pour quoi qu'il a collé 4s à mon grand-père ! ? ...

Clarinesse 21/05/2008 22:32


Peut-être roulait-il en 4x4 ou en 4L ? Bon, c'est nul, passons.


madamedekeravel 21/05/2008 08:39

Oh mais bon anniversaire alors ! que l'année entière vous soit douce et légère ! (j'adore cette chanson, bien plus que la traditionnelle "un p'tit beurre c'est tout mou" ; elle me rappelle mon grand-père4s)

Clarinesse 21/05/2008 22:31


Moi aussi j'aime bien ces paroles bienveillantes et chaleureuses. Dommage que ce chant se perde et ne soit plus très connu. Les beuglements des "joyeux anniversaires" répétés jusqu'à plus soif
m'agacent quelque peu.


joruri 20/05/2008 21:01

"pop". C'est le bouchon.
Glou-glou, c'est les glougloutons.
Hips, c'est les ...???
Bref bon anniversaire :))

Clarinesse 21/05/2008 22:28


Ah, je ne la connaissais pas, celle-là ! Merci donc !
D'habitude, je ne suis pas du genre à clamer ce genre de rituel empesé de toute sa lourdeur d'obligation sociale, mais là, besoin était de sortir de cette atmosphère irrespirable par un peu de
frivolité.


luc 20/05/2008 20:33

bon-anna donc
et vous ne les paraissez pas!
d'autres diraient; c'est encore un taureau mais le gémeau...

Clarinesse 21/05/2008 22:27


Et oui, bien que pas portée sur l'astrologie pour deux sous, il se trouve que naître pile poil à la limite entre deux signes, dont l'un se caractérise lui-même par la dualité ne contribue pas à
simplifier les choses.
Mais l'avantage de naître à minuit, c'est qu'on laisse à la maman le choix de la date :
il fut donc inscrit 20 mai à 23h55 et non 21 mai à 0h05. Assez plaisant, comme idée, d'être le fruit d'une décision et non de l'arbitraire du hasard...


Cahiers Brouillonnants

  • : L'oeil du vent
  • L'oeil du vent
  • : Méditations métaphoriques et pensées en tous sens : philosophiques, esthétiques, poétiques, écologiques et bricoleuses.
  • Contact

Cahiers de l'aube

1°) Window : nom anglais de la fenêtre. Etymologie : 
de l'ancien saxon Wind Auge,
l'oeil du vent.

2°) Les métaphores, c'est comme les collants. 
Ca file vite si on n'y prend pas garde.

3°) - Métaphore et crie-toi. (d'après Luc)

Recherche

Chat échaudé...

Archives

Clarinesse ?

Pour la quête 
de clarté dans la langue,
de musique dans la voix.