Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2008 2 06 /05 /mai /2008 18:56
 
« Ce qui ne peut devenir nuit ou flamme, il faut le taire ». 

Ces mots incandescents, ce sont ceux de Catherine Pozzi,
qui fut durant huit ans la maîtresse torturée et mystique 
du sage Paul Valéry.
D'elle, il ne reste que six poèmes et quelques courts écrits.

 

"La grande amour que vous m'aviez donnée
Le vent des jours a rompu ses rayons
Où fut la flamme, où fut la destinée
Où nous étions, où par la main serrés
Nous nous tenions.
 
Mais le futur que vous attendez vivre
Est moins présent que le bien disparu
Toute vendange à la fin qu'il vous livre
Vous la boirez sans pouvoir être qu'ivre
Du vin perdu."


Sa biographie bouleversante, on peut la trouver ici :
http://www.espritsnomades.com/sitelitterature/pozzi/pozzi.html

Extrait :
"Les fées de la richesse lui avaient mis le bandeau de la facilité sur les yeux, elle l'aura arrachée par son ardeur de faire un trou au plafond du ciel, pour voir l'azur, pour voir Dieu. Elle se sera émancipée, elle sera devenue indépendante et cultivée dans un milieu de potiches et de préjugés.
Libre, libre elle voulait être. Libre de se consumer tout entière.

Elle ne prenait pas les voilettes de la mélancolie, les affectations des drames.
Non, cette voix était ruisseau, tension vers le haut. Ses paroles d'amour humains très religieuses, ses paroles d'amour divin très sensuelles." 


                                

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Clarinesse - dans Citations fascinées
commenter cet article

commentaires

luc 14/05/2008 07:28

oui c'est pas tout ça!
illustration; petit bonhomme, à l'horizon, qui tapote du pied droit (avec impatience).

Clarinesse 14/05/2008 09:43


Oui, vous avez ben raison. Là, le coup de pied au derrière que je dois me donner pour réatterrir est vraiment monumental. Voilà, ça y est. Ouïe.


Loïs de Murphy 13/05/2008 20:44

Clarinesse, bientôt de vos nouvelles sur ce blog ? :o)

Clarinesse 14/05/2008 09:42



Voui, voui, va falloir s'y remettre. C'est gentil de ne pas m'oublier.



Dominique Boudou 12/05/2008 11:38

Chaque atome de silence
Est la chance d'un fruit mûr

Paul Valéry

Clarinesse 12/05/2008 13:42


Merci pour cette fulgurance rappelée.


Lephauste 10/05/2008 10:13

Voilà ce qui depuis des mil met les hommes dans un état de transe bondieusarde. Qu'une femme soit souvent tout à fait égale à la supériorité qu'ils affichent en s'entre-déchirant et ce sans qu'elle ait à user de cris de guerre ni de longs discours. Quelques mots, elle est là. Un silence, elle n'y est plus.

Clarinesse 10/05/2008 12:11


Oui, avec le ciel ou sans, quelle importance ? Le tout est d'oser consumer ce qui nous sert de pompe à sang sans incendier le monde entier.


joruri 10/05/2008 08:09

La question se pose de savoir tout de même ce que l'auteur entend par "nuit ou flamme..."
Qui peut m'éclairer, si j'ose dire ? :))

(J'ai essayé les liens dans mes coms, ça marche ... ??)

Clarinesse 10/05/2008 08:51



Pour la flamme, l'éclairage semble aisé : tout ce qui peut embraser l'âme d'un feu mystique, qu'il soit d'ordre terrestre ou non, je suppose.
Pour la nuit, c'est plus obscur... Probablement la réponse est-elle aussi à aller chercher du côté des mystiques : Thérèse d'Avila, St Jean de la Croix, Pascal ... le point d'accomplissement
absolu de la flamme étant l'abandon à la nuit, la confiance totale qui ne réclame pas même une lueur en retour. Le renoncement au don de la vue.
Mais la nuit est si vaste qu'il y a probablement bien d'autres voies qui y mènent...

PS : A propos des liens, peut-être mon ordinateur a-t-il buggé autant que son utilisatrice...?



Cahiers Brouillonnants

  • : L'oeil du vent
  • L'oeil du vent
  • : Méditations métaphoriques et pensées en tous sens : philosophiques, esthétiques, poétiques, écologiques et bricoleuses.
  • Contact

Cahiers de l'aube

1°) Window : nom anglais de la fenêtre. Etymologie : 
de l'ancien saxon Wind Auge,
l'oeil du vent.

2°) Les métaphores, c'est comme les collants. 
Ca file vite si on n'y prend pas garde.

3°) - Métaphore et crie-toi. (d'après Luc)

Recherche

Chat échaudé...

Archives

Clarinesse ?

Pour la quête 
de clarté dans la langue,
de musique dans la voix.