Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2008 5 11 /04 /avril /2008 16:46
Attention, chute de niveau littéraire vertigineuse.
Âmes sensibles et sujettes au vertige s'abstenir.


Ah ben ça alors !
Vous n'pouvez pas savoir comme ça fait plaisir de lire tous ces jolis messages
qui m'attendent après un silence d'une semaine.
Après trois mois d'intense activité blogosphérique, me voilà contrainte et forcée
de me désintoxiquer pour cause de séjour au fin fond de la cambrousse bretonne
où les mouettes semblent communiquer avec plus d'aisance que les cyber-humains.
Mais contre toute attente, le beau ciel animé de reliefs aussi inspirés que
ceux de ses rochers de granit rend presque indolore le phénomène de manque.
Incroyable.
Alors que je me précipitais de plus en plus vite sur mon écran
à chaque fois que je le pouvais sans même parfois prendre le temps
de m'acquitter de mes devoirs les plus élémentaires, voilà que j'arrive à respirer
à pleins poumons sans me connecter plus d'une demi-journée d'affilée.
Etonnant, non ?

J'espère que vous me pardonnerez de ne pas répondre à chacun de vos messages
tout de suite, car mon temps de visite est limité.
Courte sortie dans un cyber-café avant de replonger pendant une semaine dans les landes
hantées de korrigans.

A mon retour, promis-juré,
1°) des réponses à la pelle
2°) quelques petits articles en cours de travaux,
(car je n'ai tout de même pas poussé le vice jusqu'à ne pas emporter mon portable)
peut-être même de nouvelles histoires de fées et de dragons.
3°) et des petits tours et grands détours par vos blogs aux rayons desquels il fait si bon se réchauffer.

Je n'ajouterai qu'un mot qui saute au fond de ma cage thoracique depuis
plus d'une demi-heure, résonnant plus fort dans le silence du lieu
où seul murmure le clapotis des tapotis de clavier
qu'un Te Deum tonitruant dans une cathédrale :

MERCI !!!
Moi qui croyais que tout le monde m'aurait oubliée au bout de trois jours.
Vous ai-je dit merci ?






Partager cet article

Repost 0
Published by Clarinesse - dans Epistolaire
commenter cet article

commentaires

dominique boudou 19/04/2008 09:29

Oh ! Parfois, c'est au bout de trois minutes qu'on est oublié, et que soi-même on oublie.

Clarinesse 19/04/2008 09:50



Nul doute là-dessus. Vanitas vanitatum et omnia vanitas.



Inès 19/04/2008 00:56

J'ai pris du temps aussi.
Je m'en excuse mais la vie me presse. M'oppresse même!
Je passe et pense à toi

Clarinesse 19/04/2008 02:21


Ah, ce temps qui semble fait pour presser et opresser, comme il faut parfois s'en arracher un peu pour desserrer l'étau.


catel 16/04/2008 11:27

Addict, tu l'es à ton blog et nous le sommes au tien. Aucun risque de t'oublier car la désaccoutumance n'est pas pour demain. J'ai moi aussi fait une pause de 4 jours. Infidèle, mais pour les beaux yeux de Séville! Et le bonheur de vous retouver tous est encore plus appréciable...:-)à Luc, Mme de K, Loïs......Muze.....

Clarinesse 19/04/2008 02:19



Merci de cette fidélité collégiale bien réciproque.



madamedekeravel 11/04/2008 21:12

mad atao
(et on te manque aussi un peu quand même non ?)

Clarinesse 19/04/2008 02:15



Je ne vous oublie en rien. Entre le ciel aux volumes opulents et mon oeil, l'air est traversé par les rayons de vos pensées.
Mais vous ne pouvez pas me manquer puisque vous êtes là, à me faire sourire lorsque je fais joujou avec ces cailloux chatoyants.
Curieusement, l'addiction galopante au web qui me reprend en tapant ces lignes s'est tue comme par miracle, ne laissant que la douce lumière de vos présences en apesanteur.



luc 11/04/2008 18:13

la rançon de la gloire! au quotidien,vous nous êtes indispensable comme une petite tasse de thé.

Clarinesse 19/04/2008 02:06



Oh, dear, I'm so glad to read that. Overwhelmed with joy, really. Thank you so much.
Et justement, j'ai rapporté de mes déambulations une boîte de thé irlandais baptisé :
"Miss O'Hara". Outre son parfum fort délicat, je n'ai pu résister à la saveur proustienne de ce nom qui berça de ses folles chevauchées quelques rêveries adolescentes.
Je le boirai à votre sagace santé.



Cahiers Brouillonnants

  • : L'oeil du vent
  • L'oeil du vent
  • : Méditations métaphoriques et pensées en tous sens : philosophiques, esthétiques, poétiques, écologiques et bricoleuses.
  • Contact

Cahiers de l'aube

1°) Window : nom anglais de la fenêtre. Etymologie : 
de l'ancien saxon Wind Auge,
l'oeil du vent.

2°) Les métaphores, c'est comme les collants. 
Ca file vite si on n'y prend pas garde.

3°) - Métaphore et crie-toi. (d'après Luc)

Recherche

Chat échaudé...

Archives

Clarinesse ?

Pour la quête 
de clarté dans la langue,
de musique dans la voix.