Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 00:33

Pour mieux se convaincre de l'urgente nécessité de ne pas mourir idiot,
observons le comportement d'une électrice
du président le plus ignorant du pays le plus puissant du monde.
Mais la remise en cause de sa suprématie par les états
qui ont encore une école qui fonctionne (la Chine, l'Inde qui fabriquera bientôt plus d'ingénieurs que nous chaque année, etc...) ne saurait tarder.
On a les chefs que l'on mérite (ici comme là-bas).
Le problème, c'est qu'ils en font profiter le monde entier.
Allez donc lui faire comprendre, à cette "dinde" (je cite), qu'elle pourrait
renoncer à son brushing quotidien pour que la planète
se réchauffe moins vite que ses neurones ne se sont grillés.
Il ne s'agit pourtant pas de se laisser aller à un ènième lynchage misogyne, ou de cautionner un jeu qui cherche une fois de plus à humilier l'adulte face à l'enfant, mais de réfléchir à l'avenir d'une société qui produit de telles machines à consommer.
On se croirait déjà dans le futur dépeint dans un film, presque un nanar,
mais dont l'idée de départ est à creuser, sorti il y a quelques années : Idiocratie.
La preuve en images :
http://fr.youtube.com/watch?v=auq2zxAi5Tg
et en paroles :
Selon George W. Bush : "Sarkozy est la dernière incarnation d'Elvis Presley"
http://www.lexpress.fr/info/quotidien/actu.asp?id=469372
Oh my God ! Au secours !
(Droits d'auteur: lien trouvé sur le site de la Soph, ici :
http://lestoujoursouvrables.over-blog.com/article-18388260.html)

On comprend mieux les réticences de Churchill et de certains philosophes concernant la démocratie.
(rattrapage théorique ici : http://l-oeil-du-vent.over-blog.com/article-17852035.html )
"La démocratie est un système qui garantit que nous ne soyons pas gouvernés mieux que nous ne le méritons." G.B.Shaw. (Merci à Martin pour le cadeau de la citation).
Sans l'éducation due par le pays à son peuple, la démocratie
n'est qu'une coquille vide qui ne peut mener qu'à une dictature larvée.
Comment faire élire un vrai politique, visionnaire et responsable à la fois, par quelqu'un qui ne voit pas plus loin que son voisin de pavillon ?
L'éducation est le corrélat indispensable de tout système électoral qui fonctionne.
Il ne peut y avoir dans un pays d'illettrés qu'une république bananière.
On peut tout faire gober à l'ignorant.
Et l'on s'étonne que la "pensée" créationniste soit florissante aux Etats-Unis ?
Que la science recule chaque jour face à l'obscurantisme ?
Et l'on s'étonne après que les campagnes électorales américaines,
et de plus en plus les nôtres hélas, ressemblent à des campagnes de publicité pour lancer des lessives à laver le cerveau ?
Qu'il faille dépenser des millions de dollars pour acheter des ballons de baudruche et se soumettre ensuite aux quatre volontés des multinationales lobbyistes qui vous ont acheté et exigent que vous placiez leurs intérêts au dessus de celui des citoyens ?
Regardez ce qui se passe ces jours-ci encore avec Monsanto, qui fait tout accepter à nos députés, ici à Paris, ou à la commission de Bruxelles.
Il n'est pas nécessaire d'être riche pour séduire un peuple intelligent :
un beau discours suffit.
Réécoutez les prouesses oratoires et dialectiques de Blum, de Mendès-France.
Et comparez-les aux prompteurs de Bush, de MacCain, de Ségolène Royal ou d'autres...
Il n'est pas de meilleur rempart contre le règne de l'argent tout-puissant que la culture et l'intellect.
Mais il faut bien des moyens financiers pour séduire les imbéciles.
Le pouvoir aux crétins, c'est la dictature de l'argent assurée.
"Qui veut gagner des millions ? Qui croit au Père Noël ?"
"Moi, moi, moi" répondent en choeur les mouettes,
et de déposer leurs fientes dans l'urne.

Question approfondie ici pour les amateurs :
http://l-oeil-du-vent.over-blog.com/article-15208055.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Enzo 24/04/2008 07:35

Je ne suis pas d'accord avec vouds. Comme le subodorait Nietsche, la démocratie c'est le triomphe de la médiocrité. Je suis le défenseur de cette thèse incongrue, dérangeante, qui dit que l'artiste s'épanouit mieux dans une tyrannie car souvent, le tyran, surtout celui qui a bâti lui-même son pouvoir, était un artiste contrarié. Seul l'artiste peut comprendre le tyran et réciproquement. En matière d'art, j'apprécie les réalisations artistiques de l'Allemagne nazie et de l'URSS stalinienne. Il y a dedans quelque chose d'interpellant, une sorte de néo-classicisme mâtiné de réalisme, nonobstant les crimes des deux régimes.

La démocratie a besoin de l'ignorence pour régner et celle-ci est instrumentalisée. Le peuple à la sensation de diriger son destin, alors que rien n'est plus faux. Il ne doit donc pas savoir, on l'abreuve d'informations paraitement oisieuse, auxquelles ont mêle des infos nuisibles qui altèrent sa capacité de juger. Celui qui tient la presse, tient l'opinion et donc le vote. Qui tient l'argent, tient la presse.

Quand un quidam me dit : "j'ai lu cette information dans "Monjournal", je lui rétorque : d'où "monjournal" tient ses ressources ? Qui le finance ? Qui y passe des pubs ? Ainsi, je sais dans quelle direction "monjournal" essaye d'orienter mon opinion.

Un peuple à qui on n'a pas appris ce réflexe est mûr pour l'obscurentisme...

Clarinesse 24/04/2008 14:19


Euh, là, vraiment, toutes ces affirmations dont certaines me laissent quand même sans voix malgré mon goût du paradoxe méritent plus qu'une rapide réponse.
La réplique sera donnée, j'espère, avant ce soir.


Enzo 21/04/2008 14:45

Sur le plan oratoire, les deux derniers grands discoureurs furent Mitterrand et Le Pen.

Ceci dit, la démocratie étant fondée sur l'ignorence, l'obscurentisme, le mensonge, un peuple inculte comme le devient de plus en plus le peuple français permet aux dirigeants de tout contrôler.

Athènes en est morte de sa "démocratie".

Clarinesse 22/04/2008 07:42


Quelques éclaircissements sur cette épineuse question de la démocratie devraient faire l'objet du prochain article, afin d'éviter certains malentendus.
Je ne suis pas sûre de vous suivre dans votre analyse.
L'obscurantisme et l'ignorance ne naissent pas de la démocratie, loin de là.
S'ils la minent de l'intérieur, c'est qu'elle est en danger, mais ce ne sont pas ses véritables alliés qui s'en réjouissent.


fardoise 07/04/2008 17:30

Et en plus elle est blonde, il y en a qui cumulent ! J'ai regardé hier le reportage sur Babylone. Le rapport ? La guerre en Irak et le pillage organisé de tous les sites et musées. Non seulement ils sont incultes mais en plus ils ont permis ce pillage d'un des plus importants patrimoines de l'humanité. Ils sont comme les Romains qui traitaient les "autres" de barbares et on peut se demander qui sont les barbares ?

Clarinesse 19/04/2008 01:38


 Ce rapport de la force brute épaissie d'ignorance qui ne soupçonne même pas que ce sur quoi elle tape peut avoir un esprit.


Dominique Boudou 03/04/2008 17:59

Evidemment, à côté de Mendès, peu de nos hommes politiques tiennent la comparaison. Villepin, tout de même, n'est pas mauvais. Sinon, c'est la novlangue générale.

Clarinesse 03/04/2008 18:29


J'aime les paradoxes. Être capable à la fois de nostalgie pour mai 68 (cf 1ers contacts houleux...) et d'admiration pour l'art oratoire de Villepin, ça prouve une belle liberté.
Moi aussi je trouve que Villepin a un vrai talent littéraire. Mais il n'a jamais été très populaire. La démagogie préfère la novlangue, effectivement.
 


Loïs de Murphy 03/04/2008 14:35

Wow ! T'es en forme ! Ca défoule !

Clarinesse 03/04/2008 18:26


Oui, un petit coup de punching ball avant d'aller bosser, ça peut servir.


Cahiers Brouillonnants

  • : L'oeil du vent
  • L'oeil du vent
  • : Méditations métaphoriques et pensées en tous sens : philosophiques, esthétiques, poétiques, écologiques et bricoleuses.
  • Contact

Cahiers de l'aube

1°) Window : nom anglais de la fenêtre. Etymologie : 
de l'ancien saxon Wind Auge,
l'oeil du vent.

2°) Les métaphores, c'est comme les collants. 
Ca file vite si on n'y prend pas garde.

3°) - Métaphore et crie-toi. (d'après Luc)

Recherche

Chat échaudé...

Archives

Clarinesse ?

Pour la quête 
de clarté dans la langue,
de musique dans la voix.