Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 17:45

J'aime faire mon thé aux invités les trois étages.
Chaque marche dégage le ciel à la vue.
Chaque goutte libère la voix qui s'est tue.



Partager cet article

Repost 0
Published by Clarinesse - dans Aphorismes informels
commenter cet article

commentaires

Bidule 31/03/2008 13:02

Goutte de pluie enroue.
Goutte de thé console.
Goutte au genou dérouille.

Clarinesse 31/03/2008 23:52


Voir la réponse à Madame de Keravel. Ca va m'en faire, des napperons brodés pour mes dessus de canapé.


luc 31/03/2008 12:44

...la pluie reste muse.

Clarinesse 31/03/2008 23:51


Voui, voui, comme en témoigne le canon de Verlaine et Debussy archi connu mais bien joli quand même. Ca marche très bien comme berceuse :
¨Ô bruit doux de la pluie par terre et sur les toits.
Pour un coeur qui s'ennuie, ô le bruit de la pluie."


Inès 31/03/2008 08:13

Je te lis de mon tumulte.
Bien à toi

Clarinesse 31/03/2008 23:47


Puissent ces pathétiques pitreries te dérider.


Cahiers Brouillonnants

  • : L'oeil du vent
  • L'oeil du vent
  • : Méditations métaphoriques et pensées en tous sens : philosophiques, esthétiques, poétiques, écologiques et bricoleuses.
  • Contact

Cahiers de l'aube

1°) Window : nom anglais de la fenêtre. Etymologie : 
de l'ancien saxon Wind Auge,
l'oeil du vent.

2°) Les métaphores, c'est comme les collants. 
Ca file vite si on n'y prend pas garde.

3°) - Métaphore et crie-toi. (d'après Luc)

Recherche

Chat échaudé...

Archives

Clarinesse ?

Pour la quête 
de clarté dans la langue,
de musique dans la voix.