Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2008 7 10 /02 /février /2008 06:36
L'infinie et grouillante multitude des choses sauve et noie à la fois.
Ballottée sur le dérisoire océan des objets, je dérive, cramponnée aux choses comme à un radeau d'infortune, au lieu de me jeter à l'eau et de nager en direction de ma finalité essentielle.

Ne pas
mépriser la matière, ne pas se méprendre sur sa richesse. 
Ne pas la maltraiter. En prendre soin. Savoir la voir. Oser la toucher.
L'objet est tout sauf un intouchable.
Il faut le manipuler, le transformer.
Le tordre même, mais sans torture, mais à dessein.
Ne pas laisser ce soin aux hasards des maladresses, au fil mauvais des accidents.
En extraire tous les potentiels, cachés même aux yeux de son fabricant.
S'affranchir du mode d'emploi. 
Le libérer de son usage premier comme on ôte ses chaînes à un esclave épuisé.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clarinesse - dans Bricolotrucs
commenter cet article

commentaires

Gribouille 12/03/2008 10:19

L'ordre des choses ou les tas de choses ? Gare à l'amas.

Clarinesse 12/03/2008 15:17

Concision, précision. Pas mieux.

Cahiers Brouillonnants

  • : L'oeil du vent
  • L'oeil du vent
  • : Méditations métaphoriques et pensées en tous sens : philosophiques, esthétiques, poétiques, écologiques et bricoleuses.
  • Contact

Cahiers de l'aube

1°) Window : nom anglais de la fenêtre. Etymologie : 
de l'ancien saxon Wind Auge,
l'oeil du vent.

2°) Les métaphores, c'est comme les collants. 
Ca file vite si on n'y prend pas garde.

3°) - Métaphore et crie-toi. (d'après Luc)

Recherche

Chat échaudé...

Archives

Clarinesse ?

Pour la quête 
de clarté dans la langue,
de musique dans la voix.