Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2008 7 27 /01 /janvier /2008 10:29
Personnifier les choses dont on parle,
ce n'est pas céder à un anthropomophisme complaisant.
C'est exalter la finalité propre et la pente de chaque être, 
quel que soit son règne :
minéral, végétal, animal. 
C'est refuser d'octroyer au seul humain l'apanage de la volonté,
car il y a une orientation, une inclination des choses hors de la subjectivité.
C'est rendre la vie aux êtres inertes.
C'est donner la parole aux choses muettes.
C'est faire oeuvre de démiurge, tout simplement. 
Et allons-y gaiement dans le mégalomaniaque.

NDLR : Ce n'est pas moi qui parle, c'est le Surmoi, 
quelque part un peu plus haut,
dont le sous-moi se rit bien assez, rassurons-nous. 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cahiers Brouillonnants

  • : L'oeil du vent
  • L'oeil du vent
  • : Méditations métaphoriques et pensées en tous sens : philosophiques, esthétiques, poétiques, écologiques et bricoleuses.
  • Contact

Cahiers de l'aube

1°) Window : nom anglais de la fenêtre. Etymologie : 
de l'ancien saxon Wind Auge,
l'oeil du vent.

2°) Les métaphores, c'est comme les collants. 
Ca file vite si on n'y prend pas garde.

3°) - Métaphore et crie-toi. (d'après Luc)

Recherche

Chat échaudé...

Archives

Clarinesse ?

Pour la quête 
de clarté dans la langue,
de musique dans la voix.