Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2008 6 26 /01 /janvier /2008 22:47

Ou comment répondre à l'inévitable question : « D’où viennent les bébés ? »

Depuis quelques mois, Pierre, trois ans, 
commence à réclamer une petite sœur.
Pas un petit frère, une petite sœur. Comme elle tarde un peu à venir,
ses parents lui expliquent qu’un bébé, au début, c’est tout petit.
Plus petit qu’une mouche. Et c’est difficile à attraper, une mouche.
Il l’a bien vu, lorsqu’il essayait d’en coincer une 
entre la fenêtre et la tapette.
Un peu perplexe, Pierre commence à voir des bébés 
voler partout dans la maison.
Alors, Maman lui explique que le bébé, au début, ne vole pas. Il nage.
- Comme un poisson ? – Euh, oui, ou comme une grenouille plutôt,
mais une minuscule grenouille, encore plus petite qu’une mouche.
-Ah bon, et comment arrive-t-elle dans le ventre de la maman, 
demande-t-il, déjà très au courant, 
ayant vu un certain nombre de ventres ronds.
Sans hésitation et sans scrupule, Maman répond :
« L’eau que tu bois va dans ton ventre. Le bébé, c’est pareil. »
 Inutile de préciser où s’arrête l’analogie, ce n’est pas du tout le moment.
"- Toi aussi, d’ailleurs, tu as été petit comme ça. Puis le bébé grandit, grandit, jusqu’à être trop grand pour rester dans le ventre de Maman. 
C’est alors qu’il sort." Petit temps de réflexion dans les yeux de Pierre :
« Et le bébé, dans le ventre de la maman, il est tout nu, ou habillé ? »
Un arrêt. Vague moment de gêne silencieuse et de trouble réciproque, mais calme olympien des deux côtés.
Sans se laisser démonter, Maman explique que dans le ventre, 
le bébé a bien chaud. Il n’a pas besoin d’habits. 
On ne lui met un pyjama qu’après la naissance,
Pour qu’il n’ait pas froid dehors. 
Fin de l’épineuse discussion.

Ouf, c’est quand on croit avoir passé les récifs les plus périlleux
qu’un dernier écueil menace de faire couler le bel édifice
qu’on essaie de faire louvoyer harmonieusement
le long de la côte escarpée d’une intelligence enfantine.

Partager cet article

Repost 0
Published by Clarinesse - dans Enfantillages
commenter cet article

commentaires

Cahiers Brouillonnants

  • : L'oeil du vent
  • L'oeil du vent
  • : Méditations métaphoriques et pensées en tous sens : philosophiques, esthétiques, poétiques, écologiques et bricoleuses.
  • Contact

Cahiers de l'aube

1°) Window : nom anglais de la fenêtre. Etymologie : 
de l'ancien saxon Wind Auge,
l'oeil du vent.

2°) Les métaphores, c'est comme les collants. 
Ca file vite si on n'y prend pas garde.

3°) - Métaphore et crie-toi. (d'après Luc)

Recherche

Chat échaudé...

Archives

Clarinesse ?

Pour la quête 
de clarté dans la langue,
de musique dans la voix.