Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2008 1 14 /01 /janvier /2008 18:39

Bêêê. Bee. "Be yourself". Quel splendide mot d'ordre martelé par la publicité pour amener les consommateurs béats à se ruer dans la même direction. Quel subtil slogan impensé et repris en choeur par le troupeau ahuri des petits acheteurs qui ont vendu leur âme.
Comme si "moi-même" était un bloc de granit immuable auquel se référer toujours, un repère fixe sur lequel pointer sa boussole, une entité invariante, stable et inaltérable.
L'ego n'est pas un monolithe mais une mouvance qui se construit à chaque seconde de vie, se coud et se découd au fil de chaque nouveau savoir acquis.
Il ne s'agit pas d'être soi-même, mais de se connaître soi-même.
Gnôthi seauton.
Il faut sortir, d'urgence, de cette idolâtrie de la spontanéité dans laquelle se complaît une jeunesse flagornée par des décennies de démagogie. "C'est mon opinion, et ce ne sont certainement pas Hugo, Voltaire, Hegel ou Nietzsche qui vont me faire changer d'avis." La bêtise s'accroche à son ignorance comme à un os à ronger, sans même que ses narines frémissent au doux fumet des chefs d'oeuvre exquis des génies dont on lui propose de se nourrir.
Ah, les ravages du plus petit commun concept qui fait des âmes des tables rases !


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Zeus endormi 15/01/2008 22:20

En te lisant, on pense, immanquablement, à ce début du chapitre 8 du Quart Livre... "Subitement, je ne sais comment _ l'incident fut soudain, je n'eus le loisir de l'analyser _, Panurge, sans en dire davantage, jette en pleine mer son mouton criant et bêlant. Tous les autres moutons, criant et bêlant sur le même ton, se mirent à se jeter et à sauter en mer après lui, à la file. On se pressait : c'était à qui serait le premier à y sauter après son compagnon. Il n'était pas possible de les en empêcher, comme vous connaissez le naturel du mouton, qui est de toujours suivre le premier, de quelque côté qu'il aille." Il est certainement très rassurant d'avoir un autre que soit à suivre ; la bêtise est confortable, d'autant plus que le bête est entouré !

Clarinesse 16/01/2008 18:46

Oui, le spectre des moutons de Panurge n'est jamais très loin de toute société. Le problème est que, dans l'état actuel de la population mondiale, ils sont si nombreux qu'ils risquent de faire couler le navire, en l'occurrence la planète, avec eux. Le naufrage climatique qu'entraîne l'hyper-consommation est à éviter d'urgence.

Cahiers Brouillonnants

  • : L'oeil du vent
  • L'oeil du vent
  • : Méditations métaphoriques et pensées en tous sens : philosophiques, esthétiques, poétiques, écologiques et bricoleuses.
  • Contact

Cahiers de l'aube

1°) Window : nom anglais de la fenêtre. Etymologie : 
de l'ancien saxon Wind Auge,
l'oeil du vent.

2°) Les métaphores, c'est comme les collants. 
Ca file vite si on n'y prend pas garde.

3°) - Métaphore et crie-toi. (d'après Luc)

Recherche

Chat échaudé...

Archives

Clarinesse ?

Pour la quête 
de clarté dans la langue,
de musique dans la voix.