Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 21:35
Quand la littérature s'oublie en lettres de papier,
quand l'écriture oublie de se penser comme art oratoire, 
de faire sonner les idées et les sens, c'est une langue morte.
Quand le bavardage l'emporte, c'est la confuse vacuité du néant qui menace, c'est le fatras bruyant des logorrhées insipides qui l'emporte.
Il faut écrire comme on dit, et dire ce qu'on écrit, 
selon la règle du plus précis commun dénominateur.

Ce n'est pas parce qu'un bavardage est écrit qu'il devient littérature.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cahiers Brouillonnants

  • : L'oeil du vent
  • L'oeil du vent
  • : Méditations métaphoriques et pensées en tous sens : philosophiques, esthétiques, poétiques, écologiques et bricoleuses.
  • Contact

Cahiers de l'aube

1°) Window : nom anglais de la fenêtre. Etymologie : 
de l'ancien saxon Wind Auge,
l'oeil du vent.

2°) Les métaphores, c'est comme les collants. 
Ca file vite si on n'y prend pas garde.

3°) - Métaphore et crie-toi. (d'après Luc)

Recherche

Chat échaudé...

Archives

Clarinesse ?

Pour la quête 
de clarté dans la langue,
de musique dans la voix.