Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 17:36
Certains reprochent aux grands stylistes de "se regarder écrire". 
C'est plus prudent en effet.
On évite ainsi bien des sorties de page et autres dérapages.
Mieux vaut écrire sur les lignes si l'on veut être lu entre elles.

Accuse-t-on les pilotes de course de se regarder conduire?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Laurelyne 14/01/2008 13:17

Je suis pas sur d'avoir tout compris, je comprend vite mais il faut m'expliquer longtemps ;-)
Bisous LOLO

Clarinesse 14/01/2008 18:05

Il s'agissait juste d'une petite réponse à une critique entendue à propos de Julien Gracq dont chaque mot est toujours choisi pour éviter soigneusement tout cliché, ce qui peut agacer ceux qui sont habitués à une écriture qui cède à la facilité. "Se regarder écrire" semblerait alors aussi condamnable que le narcissisme de celui qui s'"écoute parler". Mais cette condamnation me semble absurde, car le travail des mots exige autant de réflexivité et de conscience de son geste que celui de l'orfèvre ou du sculpteur.

Cahiers Brouillonnants

  • : L'oeil du vent
  • L'oeil du vent
  • : Méditations métaphoriques et pensées en tous sens : philosophiques, esthétiques, poétiques, écologiques et bricoleuses.
  • Contact

Cahiers de l'aube

1°) Window : nom anglais de la fenêtre. Etymologie : 
de l'ancien saxon Wind Auge,
l'oeil du vent.

2°) Les métaphores, c'est comme les collants. 
Ca file vite si on n'y prend pas garde.

3°) - Métaphore et crie-toi. (d'après Luc)

Recherche

Chat échaudé...

Archives

Clarinesse ?

Pour la quête 
de clarté dans la langue,
de musique dans la voix.