Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2008 4 10 /01 /janvier /2008 10:36

Mais pourquoi donc s'acharner à disloquer ce malheureux vers canonique et respectable?
Ah, les plaisirs de l'alexandrin facile, ce vice impuni !
Pourquoi donc bouder son plaisir devant les douze pieds de Racine ou d'Hugo bien ronflants, ronronnant dans leur mécanique de locomotive? 
Franchement, Verlaine est bien gentillet quand il veut à tout pix séparer la phrase du vers, mais cela ne mène pas plus loin que le Nouveau Roman si mal vieilli. 
Il faut bien du génie pour s'affranchir de l'harmonie. Et quoiqu'en dise notre époque démagogique qui proclame depuis les années 1980 que nous sommes tous des génies, il n'est rien de plus mal partagé. 
Lisez La Fabrique du Crétin de Jean-Paul Brighelli.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cahiers Brouillonnants

  • : L'oeil du vent
  • L'oeil du vent
  • : Méditations métaphoriques et pensées en tous sens : philosophiques, esthétiques, poétiques, écologiques et bricoleuses.
  • Contact

Cahiers de l'aube

1°) Window : nom anglais de la fenêtre. Etymologie : 
de l'ancien saxon Wind Auge,
l'oeil du vent.

2°) Les métaphores, c'est comme les collants. 
Ca file vite si on n'y prend pas garde.

3°) - Métaphore et crie-toi. (d'après Luc)

Recherche

Chat échaudé...

Archives

Clarinesse ?

Pour la quête 
de clarté dans la langue,
de musique dans la voix.